Cathédrale de Vaison la Romaine : le soutien de la Gestion Privée d’AXA

Chaque mois, nous vous proposons  un projet d’Écho, la communauté philanthropique des clients de la Gestion Privée d’AXA, que vous pouvez rejoindre sur Commeon.
Interview de Patrick Neyrat, Président de l’association des Amis de l’Église de la Cité Médiévale de Vaison la Romaine.

Quelle est la mission de votre structure ?

Restauration, mise ne valeur et animation de l’Eglise Cathédrale de la cité médiévale de Vaison-la Romaine, Vaucluse, Notre Dame de l’Assomption. Cet édifice, construit en 1460, agrandi et modifié jusqu’en 1760 a été abandonné à la fin du XIXème siècle , puis fermé pour raison de sécurité en raison de son état de délabrement en 1985.

Il a été classé au titre des monuments historique en 1994.

Notre association est constituée d’habitants de la cité médiévale, inquiets de voir ce bâtiment se délabrer, fut créée en 2009 avec pour mission de l’ouvrir à nouveau. Après 4 ans de travail par des équipes de bénévoles et avec le soutien de la ville, la cathédrale fut ouverte en 2013. Cependant, l’état très précaire de la toiture, structure très complexe mais splendide, nécessite une réfection totale afin de pérenniser la restauration déjà effectuée et de la poursuivre à l’intérieur.

 

Quel est votre projet avec AXA ?

Recueillir des fonds pour le financement des travaux de restauration de la toiture. Du fait de l’implantation du bâtiment perché au sommet de la cité médiévale aux étroites et tortueuses ruelles, dont la façade Est surplombe une falaise de plusieurs dizaines de mètres de haut, le coût des travaux sera très élevé.

Hormis son emplacement difficilement accessible dans le cadre d’un chantier, la complexité et la surface du toit justifient le montant très élevé des travaux qui avoisineront les 2 millions d’euros.La participation de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) et de la ville de Vaison-la Romaine sera insuffiante pour mener à bien le projet de restauration.

Seule l’aide apportée par des mécènes nous permettra de sauver ce splendide édifice.

 

Quelles actions concrètes proposez-vous ?

Depuis son ouverture en 2013 l’AECM organise tous les étés de nombreuses manifestations culturelles dans la cathédrale :

  • Un festival de musique intitulé « musique dans la nef » reçoit une dizaine de concerts l’été.
  • Des artistes plasticiens exposent leurs œuvres au cours de l’évènement « art dans la nef ». En 2017 ce sont 16 artistes en solo ou en duo présents sur les lieux qui ont accueilli 40,000 visiteurs de juin à septembre.
  • Des conférences ont été données dans le cadre du prestigieux festival « Vaison Danse »
  • Une exposition de l’école française d’archéologie d’Athènes a occupé la nef jusqu’à fin octobre.

Cathédrale Vaison la Romaine

Nous avons prévu de renouveler ces actions à l’été 2018 et y ajouterons une prestigieuse exposition de la riche collection de chasubles de la paroisse de Vaison.

En 2019 de nombreux chœurs viendront s’y produire dans le cadre des 27 ème Choralies Internationales, dontnous sommes partenaires, manifestation qui réunit 6000 choristes pendant 2 semaines en été depuis 1953 à Vaison la Romaine , cité européenne du chant choral

Ces manifestations nous permettent de donner accès à l’édifice à un public très nombreux, ce qui est exactement notre objectif initial : ouvrir la Cathédrale au public qui en a été exclu de si nombreuses années.

 

Quels résultats avez-vous obtenu jusqu’à maintenant ? Quels sont vos objectifs pour la suite ?

Nous avons ouvert la cathédrale au public dès 2013 après une première restauration. Nous la rendons visitable librement, en permanence, tout l’été aux nombreux visiteurs grâces aux manifestations que nous y organisons

Un mécène de renommée internationale Léonard Gianadda, Président fondateur de la fondation Pierre Gianadda à Martigny (Suisse), après nous avoir offert un don important pour la restauration, a commandé la fabrication de 19 vitraux pour la cathédrale qui en est actuellement dépourvue. Qui plus est, ces vitraux seront réalisés par le Père Kim En Joong, moine dominicain, artiste mondialement connu qui a notamment créé les vitraux de la cathédrale d’Evry, des église romanes de Brioude et de Ganagobie et de nombreux autres édifices religieux en Europe.

5 premiers vitraux seront en place dès le mois de juin 2018, les autres seront posés en juin 2019,

Ce prestigieux don fera de la cathédrale l’écrin d’une œuvre d’une considérable valeur artistique.

C’est une immense satisfaction, et une belle récompense pour les membres de l’association dont l’action est ainsi saluée et reconnue par le geste d’un mécène dont la notoriété et l’importance dans le monde des arts en Europe sont incontestées.Cela nous incite et nous encourage à poursuivre notre action, maintenant que la cathédrale sera l’écrin d’une création artistique de très grand prestige et de très grande valeur artistique et spirituelle

La pérennité du bâtiment, que nous obtiendrons avant tout en restaurant la toiture, devient absolument incontournable et indispensable.

 

Quels sont vos enjeux aujourd’hui ?

Recueillir les fonds pour sauver définitivement la cathédrale en effectuant les travaux indispensables de réfection de la toiture.

Poursuivre pour y parvenir, et parce que c’est une de nos missions, l’organisation de manifestations culturelles et artistiques au sein de la cathédrale aussi souvent que possible.

 

Auriez-vous des actualités marquantes, passées ou à venir, que vous souhaiteriez partager ?

Je ne reviendrai pas sur la pose des vitraux qui est un événement considérable, inespéré que nous avons désormais le devoir de valoriser et de préserver. Cette marque d’intérêt de la part d’un mécène pour notre action et pour son objet nous conforte dans notre démarche.

Que d’autres mécènes, grands et petits, aussi passionnés par l’Art et le Patrimoine nous rejoignent, pour faire aboutir ce projet, pour réaliser ce défi ambitieux mais réalisable, voilà ce que nous souhaitons aujourd’hui.

 

 

 

Commeon

Nous sommes la 1ère plateforme de mécénat participatif ! Notre mission ? Démocratiser le mécénat pour faciliter aux structures à but non-lucratif l'accès au financement participatif. Notre mot d'ordre ? J'aime, je mécène !

Leave a comment

Please be polite. We appreciate that. Your email address will not be published and required fields are marked