Art Everywhere, l’exposition qui fait le mur

Par Coline Cuau pour Culture Time. Et si, à la place de la publicité pour dentifrice de votre arrêt de bus, se trouvait une reproduction de la Joconde ? C’est le pari un peu fou lancé cet été par des musées anglo-saxons. L’opération « Art Everywhere », lancée en Grande Bretagne en 2013, vise à monter « la plus grande exposition jamais créée » en installant des reproductions d’œuvres d’art sur des espaces traditionnellement réservés à la publicité.
art everywhereabout2
logoart evreywhere

Crédit photo (c) arteverywhere.org.uk

En échange d’un don à l’exposition pour aider à l’acquisition des espaces publicitaires, les particuliers peuvent choisir les œuvres qu’ils souhaitent voir affichées pendant l’été, chaque musée présentant une dizaine de ses pièces qu’il juge représentatives de l’histoire de l’art du pays. En Grande Bretagne, la sélection finale comporte 25 pièces et regroupe des œuvres de David Hockney, John Constable, Holbein le Jeune ou encore William Blake.

L’exposition, qui a pour but de célébrer le patrimoine artistique anglais et de rapprocher les musées de leurs publics, est déjà considérée comme un succès avant même son ouverture officielle le 21 juillet. Cette deuxième édition compte déjà 38.000 participants et compte bien engager son public sur les réseaux sociaux avec le lancement du hashtag #arteverywhere afin d’encourager les passants à réagir et à partager leurs photos des œuvres.

arteverywhereabout1Crédit photo (c) arteverywhere.org.uk

Art Everywhere fait plus que de rendre des œuvres d’art accessibles à tous. Elle étend l’expérience culturelle à la fois dans l’espace et dans le temps : la rue devient espace d’exposition, et le public est engagé d’une manière forte et durable auprès des musées avec lesquels il échange. Le message de l’exposition est puissant et porteur: il est temps pour l’art de sortir des musées et d’aller à la rencontre de son public. Les œuvres d’art présentées envahissent des espaces réservés à un domaine auquel l’art est habituellement étranger, voir opposé ; l’exposition se joue des codes de la campagne de publicité classique pour conquérir le domaine public.

arteverywhere£5donationCrédit photo (c) arteverywhere.org.uk,

Wall paper dowload from Artists Bob and Roberta Smith as a reward for a £5 + donation

En faisant participer les donateurs dès 10 £ au choix des œuvres exposées, Art Everywhere parvient également à changer la relation qu’entretiennent les musées avec leurs publics. Plus que des simples spectateurs, ils sont traités comme des connaisseurs, impliqués dans l’élaboration de l’exposition et en mesure de dialoguer avec les musées ; en échange de leur participation, les œuvres qu’ils ont choisies sont rendues publiques et affichées dans la rue. Plus qu’une contribution, c’est ainsi un véritable échange.art everywhere home_gormley

Crédit photo (c) arteverywhere.org.uk

Souvenir exhibition poster of the Antony Gormley Exhibition as a reward for a £20 + donation

La seconde édition d’Art Everywhere illustre la relation nouvelle qui se noue entre les institutions culturelles et leurs publics, une relation qui va bien au delà des murs des musées, et où chacun a un rôle à jouer.

Pour en savoir plus sur le projet, ses partenaires, et les œuvres sélectionnées : http://arteverywhere.org.uk/

Leave a comment

Please be polite. We appreciate that. Your email address will not be published and required fields are marked